Une maison écologique sans se ruiner

Lorsqu’on nous parle d’écologie on nous présente la plupart du temps les factures relatives à l’énergie consommée par une maison : la facture d’électricité occupant généralement la première position. Divers conseils sont donnés (vous en trouverez dans d’autres articles) afin de faire baisser la note : isolation, choix des appareils domestiques, etc…

Pensez écologique c’est aussi avoir un usage raisonné de l’eau et à nouveau de nombreux conseils existent pour préserver l’environnement tout en faisant baisser la facture : surveiller ses canalisations, le temps de votre douche, etc…

Ce dont on nous parle moins souvent c’est ce qui se passe avec nos eaux usées… Et oui, elle va où toute cette eau quand vous prenez votre douche, quand vous tirez la chasse d’eau, etc. ? Réponse et solution écologique aux traitements des eaux usées.

 eau_usee

Différents types d’installations…

Lorsque l’on vit dans une zone urbaine plus ou moins importante, notre logement est généralement raccordé au réseau collectif d’assainissement qui prend alors en charge le traitement des eaux usées.

Par contre, si on habite dans une région moins peuplée ou un peu plus isolée (comme 15 millions de Français tout de même) on doit utiliser un système d’assainissement individuel, c’est-à-dire une fosse septique ou encore une micro-station d’épuration.

 assainissement_eau

La dernière option est en réalité bien plus écologique que la fosse septique mais pas plus onéreuse pour autant. Vous voulez connaitre le fonctionnement d’une telle installation, vous êtes sur le point de construire, vous souhaiter lutter contre les mauvaises odeurs, vous voulez préserver l’environnement sans dépenser des fortunes ? Explications et conseils.

Une station d’épuration individuelle : LA solution écologique

Installer une micro-station d’épuration individuelle c’est tout simplement être écolo sans se ruiner ! Ecolo parce qu’une telle installation est très performante dans le traitement des eaux usées (elle repose sur le même fonctionnement que les stations d’épuration urbaine), économe car elle occupe très peu d’espace, nécessite peu d’infrastructure et un minimum d’entretien.

 fonctionnement_microstation_epuration

A l’inverse d’une fosse septique qui peut se décrire comme un trou stockant les eaux usées de votre domicile, une micro-station se compose de trois compartiments, chacun ayant son rôle : le premier où l’eau va décanter, le second où elle va être nettoyée par réaction, le troisième où elle est clarifiée.

Grâce à ce processus qui repose essentiellement sur des bactéries et des enzymes qui détruisent les matières organiques, votre eau est assainie.

Il est donc essentiel de « nourrir » convenablement tous les micro-organismes présents dans votre micro-station (les bactéries et enzymes) afin qu’ils effectuent un bon travail de nettoyage de vos eaux usées. Par conséquent vous éviterez de jeter des produits toxiques et autres médicaments (comme les antibiotiques) dans vos toilettes, ainsi que de l’huile ou de la peinture…

Et afin de prendre bien soin de vos bénéfiques micro-organismes et éviter notamment les mauvaises odeurs tout en accélérant le processus de décomposition, on vous conseille d’ajouter des produits « nutritifs » comme ceux proposés par Eparcyl : économes et 100 % écologiques ils assureront le bon fonctionnement de votre micro station et éviteront les vidanges qui sont, elles, très onéreuses et polluantes.

One Response

  1. Bernard

    14 novembre 2016

Give a Comment